2nde édition du Cluster : Sécuriser les approvisionnements en IAA et mutualiser les services entre industriels

2nde édition du Cluster :

Sécuriser les approvisionnements en IAA et mutualiser les services entre industriels

 LOGO-MUTUAL-AUDIT-BL  ILE D'ARZ SEPT 2017

 

 

Pour la seconde année consécutive, Mutual Audit organise son Cluster Achat sur la thématique de la sécurisation des approvisionnements et la mutualisation des services entre industriels. Un événement qui rassemble durant une journée de travail les professionnels de l’industrie agroalimentaire, responsables achats et qualité, afin de partager ensemble les bonnes pratiques du secteur. Rendez-vous est pris le vendredi 28 septembre 2018, à l’Ile d’Arz dans le Golfe du Morbihan.

 

L’an dernier, la première édition de ce Cluster Achat organisé par Mutual Audit avait reçu un vif succès. L’événement avait réunit une trentaine de professionnels issus d’entreprises comme Agro Mousquetaires, Terrena, Euralis, Hénaff, Stef, Martinet Traiteur, Limagrain ou D’Aucy. Cette année encore, Mutual Audit se positionne comme animateur de la filière agroalimentaire en proposant de se retrouver durant une journée, dans un lieu exceptionnel comme celui du Golfe du Morbihan, afin de faire émerger des nouvelles pratiques autour de la mutualisation, la connaissance, le savoir et les expertises métiers. Une occasion également d’anticiper les besoins pour pouvoir mieux y répondre. Au cœur du programme : conférences et tables rondes autour de l’innovation, des nouvelles technologies et des dernières tendances en matière de management de l’information.

 

La Blockchain au cœur des enjeux de transparence

Ainsi, le matin sera consacré à plusieurs conférences liées aux thématiques de la sécurisation des approvisionnements, dont une intervention exceptionnelle par IBM sur le thème de la Blockchain, ou comment sécuriser ses chaînes d’approvisionnement par le système informatique. Devenu un sujet important pour les industries agroalimentaires, en phase de développement actuellement, la Blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe de contrôle, selon la définition de Blockchain France. Dans le domaine de l’agroalimentaire, la mise en place d’un tel dispositif contribuerait en effet à rendre les transactions plus transparentes, à améliorer la traçabilité des produits du producteur au consommateur. Dans certains cas, la collecte de données inscrites dans une Blockchain pourrait également faciliter la prise de décision. En Europe, le groupe Carrefour s’est emparé de cette technologie pour offrir une information plus transparente à ses clients concernant la traçabilité des denrées alimentaires, comme le rappelait Europe 1 en mars dernier, après le Salon de l’Agriculture. Dans ce procédé, chacun peut ainsi devenir acteur de l’information stockée et garant de sa validation. Plusieurs opérateurs de Blockchain sont actuellement en train de se positionner comme Bureau Véritas ou encore IBM. De son côté, Bureau Veritas propose une technologie Blockchain sécurisée pour mieux répondre aux demandes des consommateurs ainsi qu’aux défis de l’industrie alimentaire. Et IBM a déjà lancé sa blockchain en collaboration avec dix industries agroalimentaires mondiales de premier plan dont Wallmart, Unilever et Nestlé. Objectif ? Identifier de nouveaux champs d’application au sein de la chaîne d’approvisionnement afin d’améliorer la traçabilité sur les produits alimentaires par la fourniture d’informations fiables sur l’origine et sur l’état des aliments transportés, indique Le Monde informatique. Pourra-t-on avoir plusieurs Blockchains sur le marché ? C’est la question à laquelle un partenaire associé d’IBM viendra répondre.

 

Questions juridiques, mutualisation de services

Au programme également des conférences matinales, le cabinet Fidal abordera les aspects juridiques liés aux contrats d’approvisionnement. Ou comment bien rédiger son contrat, ce qu’il est légitime de demander à son fournisseur en dehors des aspects financiers et produits. Il s’agit d’un réel engagement à formaliser des deux côtés. Au programme aussi des interventions sur la mutualisation de différents services comme le Centre Culinaire Contemporain de Rennes qui parlera de la mise en commun d’un atelier R&D dans l’industrie agroalimentaire et le GIE Synergie Achats de Caudan qui évoquera l’intérêt des groupements d’achats dans l’industrie agroalimentaire. Enfin, la nouvelle version IFS 6.1 sera présentée dans ses principales lignes par un auditeur expert IFS.

 

Tables rondes de réflexion

La journée sera ponctuée par un déjeuner convivial face à la mer à l’Escale en Arz. Au fil de l’après-midi, trois tables rondes de réflexion et de travail entre les participants seront proposées autour de thématiques liées à l’émergence de nouvelles pratiques dans la filière. Des pratiques innovantes qui répondent aux exigences de transparence, de qualité et de sécurité demandées par les consommateurs, mais aussi sur la mutualisation croissante de services entre industriels. Ces ateliers de réflexion collectifs visent à mettre en avant les réelles préoccupations des professionnels. Ainsi, leurs thématiques sont encore à l’étude actuellement.

 

Participation gratuite mais nombre de places limitées

Cette seconde édition est ouverte à 60 participants maximum. Sont invités à cet événement les responsables achats et qualité de l’industrie agroalimentaire français, ceux qui travaillent en BtoC, mais également leurs fournisseurs d’ingrédients, d’emballages et de matières premières, qui agissent davantage en BtoB.

 

 

Journée gratuite, sur demande d’inscription auprès de :

MUTUAL AUDIT / www.mutualaudit.com

PA du Ténénio

7Allée FJ Broussais

56 000 VANNES

Contact:  Adeline Eychenne : +33 (0)2 97 63 46 00 a.eychenne@mutualaudit.com