Directeur associé de Mutual Audit à Vannes, Fabrice Rivaille revient sur le salon CFIA de Rennes, Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire, auquel il a participé les 8, 9 et 10 mars dernier. Interview.

 

Pourquoi Mutual Audit était présent au CFIA 2016 ?

« En tant que nouveau prestataire de services pour les industries agroalimentaires notamment, Mutual Audit avait toute sa place lors du CFIA de Rennes. Nous étions sur le même stand qu’un de nos partenaires, Isatech, avec une offre de service tout à fait innovante. La mutualisation des audits fournisseurs pour les biens de grande consommation. »

 

De quoi s’agit-il exactement ?

« Mon constat, c’est que seulement 5 à 10 % des fournisseurs sont audités chaque année par les industriels et les distributeurs faute de temps, de moyens humains et financiers. Dans le même temps, les fournisseurs subissent tout au long de l’année de nombreux audits de leurs clients. Des audits qui coûtent chers aux entreprises clientes et aux fournisseurs et qui perturbent l’organisation de la production. Mutual Audit propose ainsi de mutualiser ces audits, en toute confidentialité. »

 

Comment ces audits mutualisés se déroulent-ils ?

« Plusieurs entreprises peuvent vouloir auditer un fournisseur commun. Le fournisseur sera le seul à connaître l’identité des entreprises clientes qui participent à l’audit. Il les aura préalablement validé. Les autres entreprises bénéficiant de l’audit mutualisé n’auront, elles, pas accès à cette information, dans un souci de respect du secret professionnel. Avec ce système de mutualisation et d’optimisation, les coûts des audits sont divisés par quatre. Ce qui laisse l’opportunité aux entreprises de réaliser davantage d’audits fournisseurs dans l’année pour le même budget. Alors que les normes et les réglementations se renforcent au niveau européen, l’audit de contrôle et de qualité des fournisseurs de l’agroalimentaire deviendra encore plus importante dans les années à venir. »

 

Comment le concept de Mutual Audit a-t-il été accueilli au CFIA 2016 ?

« Il s’agissait d’une seconde rampe de lancement après le salon Food Ingredients à Paris en décembre 2015. Un premier test du concept auprès des fournisseurs dont l’accueil avait été très positif. Ici, au CFIA, nous avons pu consolider notre base d’entreprises clientes d’audits fournisseurs. Mutual Audit a également rencontré les acteurs de Bretagne Développement International, Bretagne Commerce International ou l’ABEA (Association bretonne des entreprises agroalimentaires) avec qui des synergies peuvent être trouvées, notamment pour l’organisation de conférences liées à la sécurité et l’hygiène alimentaire. De manière générale, un salon comme le CFIA est une réelle opportunité de rencontrer l’équipe dirigeante de certaines entreprises qu’il est parfois difficile d’approcher. L’expérience est très positive. »

 

Que reste-t-il à faire alors ?

« Il nous faut désormais déclencher des audits mutualisés auprès de fournisseurs de l’agroalimentaire et les organiser. Ces audits seront réalisés par des auditeurs experts dont les compétences auront été validées par Mutual Audit, grâce à Mutual Audit Academy. Nous serons également présents au salon dédié aux marques de distributeurs MDD à Paris, porte de Versailles, les 30 et 31 mars, en tant que visiteurs cette fois. Et c’est une certitude, nous prendrons un stand au CFIA l’an prochain pour renouveler l’opération ! Le rendez-vous est d’ores et déjà fixé aux 7, 8 et 9 mars 2017, au parc des expos de Rennes. »

NOS DERNIÈRES ACTUALITÉS

Ne pas confondre « Tourisme Industriel » et « Relation fournisseur »

Le tourisme industriel en B to C (Business to consumer) a de plus en plus le vent en poupe (cf 2 articles sur MyCfia.com du 24.09.2021 faisant témoigner Cécile Pierre de la société Entreprise et Découverte et Laure Pierrisnard de la société Le Roy Re...

Lire la suite

C’est la rentrée!!! Avez vous des devoirs à faire??

...

Lire la suite

Référendum Mutual Audit pour de nouvelles prestations

...

Lire la suite